"

J'ai trouvé deux engins explosifs dans mon champ. Malgré le danger, j'ai dû les déplacer. Sinon comment nourrir ma famille?"

Agriculteur sur l'île de Mindanao, Philippines
soutenir notre travail en afghanistan
Un agriculteur montre l'endroit où il a trouvé des engins explosifs improvisés

Philippines

Lutte contre les mines

Déterminer où se situent les munitions non explosées grâce à une enquête systématique non technique, enquêter sur les accidents et conserver toutes ces informations clés dans une base de données SIG.  

Prévention des accidents

L’organisation conduit des sessions de sensibilisation aux dangers liés aux restes explosifs de guerre dans les villages touchés par le conflit. Plus de 250 000 personnes dont une majorité d'enfants enfants savent aujourd’hui comment réagir s’ils se trouvent face à une grenade non-explosée ou une mine artisanale.

Deminage

Mobiliser les ressources d'élimination des munitions non explosées pour résoudre définitivement le problème.

Renforcement des capacités nationales

La FSD fournit des conseils et un assistance technique aux autorités locales pour les aider à planifier et à hiérarchiser les tâches de lutte antimines.

Les équipes de la FSD surveillent les villages contaminés par les munitions non explosées dans les régions reculées de Mindanao et dispensent une formation sur les risques liés aux explosifs, ou forment des volontaires à cette activité. Depuis 1968, le centre et le sud-ouest de Mindanao sont le théâtre de combats entre les musulmans pro-autonomistes et le gouvernement des Philippines, alternant entre la paix et le conflit.

Chaque période de conflit laisse derrière elle un héritage de danger, des munitions non explosées ou abandonnées, posant des risques pour les civils, les personnes déplacées et les rapatriés. En 2005, le Bureau du conseiller présidentiel sur le processus de paix (OPAPP) et le Comité pour la cessation des hostilités (CCH) ont demandé à la FSD de fournir une assistance technique en matière de déminage pour soutenir le processus de paix avec le Front de libération islamique Moro (MILF). La FSD a été encouragée à élaborer une proposition d'enquête et de déminage "conjointe" dans le Mindanao musulman, en collaboration avec le personnel des deux parties au conflit. La FSD a également fourni une formation sur les risques des mines aux moniteurs internationaux indépendants du cessez-le-feu.

marquage des explosifs dans la jungle
fermier montrant un vestige de la guerre
employé de la FSD lors d'une interview
employé de la FSD lors d'une interview

La FSD travaille également avec le Comité conjoint de normalisation, formé des deux parties au processus de paix, des autorités fédérales centrales et régionales Bangsamoro, des autorités philippines et d'autres parties prenantes, afin de les conseiller sur la manière d'organiser une réponse durable et locale au programme. Depuis quelques années, on considère que cela inclut la formation d'un centre d'action antimines pour superviser le travail dans le Mindanao musulman. Le centre d'action antimines coordonnera le travail et chargera les opérateurs d'entreprendre des activités de lutte contre les mines (enquête, déminage, éducation aux risques et assistance aux victimes) et peut-être également la gestion des armes et des munitions.

Depuis sa création, le programme de la FSD aux Philippines a formé plus de 300 volontaires professionnels de l'ERM (Education aux Risques des Mines), a réalisé plus de 3 300 sessions d'éducation aux risques des mines, touchant plus de 250 000 bénéficiaires. Plus de 500 villages ont été étudiés, parmi lesquels 234 zones à risque d'explosion ont été identifiées. 81 de ces zones ont été déminées dans le cadre d'opérations conjointes GPH-MILF. 231 victimes de munitions non explosées (91% des jeunes hommes) ont été signalées et, dans la mesure du possible, la FSD coordonne l'assistance aux victimes par l'intermédiaire d'organisations telles que le CICR.

La FSD met en œuvre ce programme en étroite collaboration avec l'Association FSD France

Détails de nos activités

Téléchargez la brochure détaillée de notre programme

Nos donateurs

Ukraine

Philippines

Irak

Prévenir les accidents grâce aux réseaux sociaux

Lire
Pfeilsymbol

La FSD est active dans 8 pays

Les missions actuelles et passées de la FSD sur la carte du monde

Notre impact

Une petite fille, portant un hijab, debout

Pour qu'elle ne risque plus sa vie à chaque pas.

"Je jouais dehors avec des amis quand l'un d'eux a ramassé un morceau de métal posé sur le sol. Soudain, il y a eu une explosion. Nous sommes tous tombés au sol. J'ai eu l'impression d'avoir été frappé dans le dos. "Sanita, 11 ans.

Comme Sanita, de nombreux enfants marchent quotidiennement dans des zones contaminées par des mines terrestres et des munitions non explosées. Depuis 1997, la FSD travaille sans relâche pour localiser et éliminer ces dangereux héritages de la guerre dans le monde entier, et pour prévenir les accidents grâce à des campagnes de sensibilisation. La FSD assainit également les sites pollués par des déchets toxiques et soutient la paix et le développement dans les pays touchés par des conflits.

Ensemble, nous pouvons agir. Chaque don, aussi petit soit-il, contribue à façonner un avenir plus sûr pour ceux qui ont déjà tant souffert.

S'abonner à la newsletter

Une fois par mois, vous recevrez des nouvelles du terrain, des éclairages sur nos activités et des réponses à vos questions sur le déminage.

Nous avons bien reçu votre demande d'abonnement, merci!
Oups! Quelque chose s'est mal passé lors de l'envoi du formulaire.
Une famille heureuse avec un père tenant un bébé, deux filles jouant autour et la mère assise à côté

Informations en direct du terrain

Icône TwitterIcône FacebookIcône InstagramIcône LinkedInIcône Youtube